Les Lundis numériques de l’INHA – programme de la saison 2023/2024

Cliquez sur l’icône pour télécharger le dépliant

Atelier numérique de septembre 2023 à juin 2024, les lundis de 13h30 à 15h. Depuis une dizaine d’années, l’Institut national d’histoire de l’art suit activement les avancées en technologie et méthodologie des humanités numériques, en particulier dans le domaine de l’histoire de l’art et du patrimoine culturel. Il entretient des liens réguliers avec des acteurs du numérique impliqués dans des projets innovants de recherche et de documentation en sciences humaines et sociales.

Programmation des Lundis Numériques

Lundi 11 septembre 2023
Digital Viau : sur les traces numériques d’un collectionneur

Le projet Digital Viau [https://viau.huma-num.fr/s/collection/page/accueil] a pour but de reconstituer la collection de George Viau (1855-1939), un chirurgien-dentiste parisien, d’origine nancéienne, qui avait ainsi constitué un ensemble exceptionnel, sur les plans quantitatif et qualitatif, rassemblant les plus grands noms de la peinture impressionniste et des artistes français renommés, comme Eugène Delacroix, les peintres de Barbizon ou les Nabis. Cette communication a pour ambition de retracer l’élaboration de ce projet de recherche qui a servi de support d’enseignement à l’ENS-PSL, à la fois en histoire de l’art et en humanités numériques. Il s’agira également d’interroger la pertinence du logiciel Omeka, aussi bien comme système de gestion de contenus et comme outil de formation à destination des étudiantes et étudiants.

Léa Saint-Raymond (ENS-PSL). Docteure en histoire de l’art, Léa Saint-Raymond dirige actuellement l’Observatoire des humanités numériques de l’ENS-PSL. Elle est également responsable du parcours « marché de l’art » à l’École du Louvre et, en tant que Junior Fellow, elle enseigne l’histoire de l’art à l’université Paris Sciences et Lettres. Elle a fondé le projet Digital Viau.

Inscription

Agenda de l’INHA

Lundi 9 octobre 2023
Le BnF DataLab : un laboratoire des humanités numériques à la BnF

Le BnF DataLab a ouvert ses portes en octobre 21 avec un double objectif : celui de mettre en place des services pour accueillir les chercheurs qui souhaitent travailler sur les vastes collections numériques de la BnF ; mais aussi de devenir un laboratoire interne pour imaginer, tester et prototyper les outils de la bibliothèque de demain.
La problématique des digital humanities (DH) en bibliothèque est ancienne et souvent abordée exclusivement autour des données. Or, livrer des données brutes, même parfaitement documentées, ne suffit souvent pas pour des collections aussi complexes et riches. Il faut penser un accompagnement par des spécialistes des collections et des enjeux bibliothéconomies pour aider à la constitution des corpus et leur appropriation par les chercheurs. Cette réflexion peut également être abordée de façon plus large, et intégrer comme des problématiques de recherche les enjeux actuels auxquels sont confrontées les bibliothèques elles-mêmes sur la catégorisation du savoir, sa valorisation, sa diffusion. Il est donc intéressant de penser la bibliothèque comme un laboratoire de DH, c’est-à-dire un espace de co-construction entre expertises complémentaires.

Marie Carlin (BnF)

Inscription

Agenda de l’INHA

Lundi 13 novembre 2023
Un nouvel outil mutualisé la Bibliothèque Kandinsky et les archives du Centre Pompidou

La Bibliothèque Kandinsky a lancé en fin d’année 2022 un nouveau portail destiné à la communauté des chercheurs en histoire de l’art moderne et contemporain. Si son adresse reste inchangée, c’est tout le système d’information et de gestion qui a été entièrement repensé, mutualisé, et renouvelé. Ce nouvel outil permet désormais de mener depuis une unique interface des recherches sur l’ensemble des collections d’imprimés et des fonds d’archives conservés à la BK, ainsi que dans les archives institutionnelles du Centre Pompidou.

Sonia Descamps (responsable du pôle ingénierie documentaire à la Bibliothèque Kandinsky), Jean-Philippe Bonilli (responsable du pôle archives du Centre Pompidou)

Inscription

Agenda de l’INHA

Lundi 11 décembre 2023
Lier des données et des publications dans COMMONS : le cas de l’image

Les trois infrastructures OpenEdition, Huma-num et Métopes sont associées pour construire COMMONS, un environnement intégré qui couvre l’ensemble de la chaîne de production des connaissances, de la constitution des données à leur diffusion. Élément central du projet, la liaison réciproque entre les données et les publications permettra notamment de construire des objets éditoriaux complexes, incomplètement traités dans les environnements numériques existants, et de poser ainsi les bases nécessaires au traitement structuré des formats image ainsi qu’à leur visualisation. Une première étape est engagée afin de dresser un état des lieux des pratiques puis d’identifier des cas d’usages et les domaines disciplinaires les plus avancés dans la définition et la production de ces objets éditoriaux.
La communication sera une restitution de cette étude et présentera en détails les cas d’usages de formats éditoriaux mettant l’image au cœur du travail scientifique, tels qu’observés dans les différentes communautés couvertes par les trois infrastructures : champs disciplinaires concernés, volumétrie, pratiques, formats, modalités de liaison. Cette restitution permettra d’avancer quelques pistes de traitements envisagés et hypothèses de modélisation et de workflow qui serviront d’appui pour la poursuite du projet. Le lien données publication dans COMMONS sera également envisagé sous l’angle de la diffusion standardisée des ces liens afin de pouvoir les exploiter dans différents outils. La communication abordera rapidement cet aspect plus technique qui vient en complément de la production d’objets éditoriaux dans le contexte de la Science Ouverte.

Dominique Roux (Métopes), Sandra Guigonis (OpenEdition), Nicolas Larrousse (Huma-Num)

Inscription

Agenda de l’INHA

Lundi 8 janvier 2024
Données de la recherche et publication : retour d’expérience de la revue Gallia

Créée en 1942 par le CNRS, la revue Gallia – Archéologie des Gaules est une des principales revues d’archéologie nationale. En 80 ans d’existence, sa politique éditoriale a évolué pour s’adapter aux nouvelles orientations et pratiques de son champ disciplinaire, aux évolutions des outils et supports de diffusion et à la place spécifique qu’elle occupe au sein du paysage de l’édition française. La revue publie aujourd’hui l’ensemble de ses contenus en accès ouvert et propose à ses auteurs la possibilité d’associer à une publication — papier et numérique — un dépôt électronique pérenne de données-sources. L’ensemble de cette production, structurée sur des standards ouverts, alimente une base de données bibliographiques qui permettra d’interroger et de visualiser l’ensemble de la production de la revue (choix thématiques, réseaux d’auteurs, accès cartographique, etc.). Cet exposé sera l’occasion d’expliciter les objectifs de la revue et son processus de publication, et de présenter les modalités d’exposition — encore inédite — de ce corpus de données.

Nicholas Coquet (ingénieur d’études, chargé de ressources documentaires MSH Mondes, CNRS)

Lundi 12 février 2024
Stratégie numérique culturelle du ministère de la Culture : mettre le numérique au service des politiques culturelles

L’explosion des usages numériques dans toute la société, les effets de la crise sanitaire sur les pratiques culturelles, ou encore l’avènement des technologies immersives et d’intelligence artificielle, posent aujourd’hui très directement la question de la place du numérique dans la culture. Ces évolutions impactent durablement les processus de création, de diffusion et de relation avec les publics, et suscitent de nombreuses questions sur les objectifs des politiques culturelles dans un monde numérique. Afin d’alimenter la réflexion sur ces enjeux et d’interroger le rôle du ministère dans l’accompagnement des acteurs culturels face à ces défis, le ministère de la Culture a lancé une démarche prospective et participative depuis 2022 afin d’associer l’écosystème culturel à la définition d’une vision partagée et positive d’un numérique culturel responsable et durable. Le service du numérique, qui a coordonné cette réflexion en lien avec les directions générales du ministère, vient présenter les résultats de la démarche, le contenu de la stratégie numérique culturelle et la feuille de route associée.

Gautier Poupeau, Héloise Biard (MC)

Lundi 11 mars 2024
Iconography, Visual Similarity and the Potentials of bringing together Digital Image Recognition and Greek Vases

Le projet Iconographics : Interprétation computationnelle de l’Iconographie et de la Narration dans le Patrimoine Culturel Visuel a débuté à l’Université Friedrich-Alexander Erlangen/Nürnberg avec un financement, de 2019 à 2022, de l’Emerging Fields Initiative de l’Université. Le potentiel innovant de la reconnaissance d’images pour les Humanités a déjà été exploré par des collègues en Histoire de l’art, en archéologie chrétienne, en archéologie classique et par l’équipe du Laboratoire de reconnaissance des formes (pattern recognition). Les vases grecs, avec leur riche imagerie, leurs iconographies polysémiques et leurs récits en images représentent un groupe très intéressant pour développer des outils numériques de comparaison visuelle. Durant la présentation, je développerai d’une part les approches et les perspectives de la reconnaissance digitale d’objets et de l’estimation de pose pour l’analyse d’images en archéologie classique. D’autre part, je voudrais attirer l’attention sur des caractéristiques particulières des vases face à l’utilisation de ces techniques – caractéristiques pratiques, comme l’aspect fragmentaire des objets ou la distorsion de leurs reproductions photographiques, ou méthodologiques comme les différentes perspective sur la question de la ressemblance visuelle.

Corinna Reinhardt (Université d’Erlangen, prochainement à l’Institut archéologique de Zurich)

Lundi 8 avril 2024
Penser un système documentaire pour un château-musée qui allie données liées, vocabulaires et normes de description des collections, des bibliothèques et des archives, avec une ambition de médiation : le projet FOLIA (Fontainebleau Œuvres Livres Images Archives)

Le château de Fontainebleau est engagé depuis 2018 dans un projet global d’informatisation des collections et des ressources documentaires consistant à mettre en œuvre simultanément cinq bases de données, liées entre elles et partageant des vocabulaires communs. Répondant à des objectifs de gestion, de description et de documentation des collections de musée, des ouvrages de bibliothèque, des images numériques, des fonds d’archives, et enfin de l’architecture et des décors du château, ces bases sont structurées suivant les spécificités et standards métier, prenant en compte les différents statuts des objets décrits. En même temps, l’équipe projet s’est attachée à la cohérence de l’ensemble du système d’information, notamment par l’utilisation d’autorités et de termes de thésaurus communs, en vue de permettre des recherches fédérées sur le portail web. Des liens sont créés entre les notices, afin que les items d’un module métier puissent être documentés par les autres. Un travail de modélisation des données et de constitution des référentiels a été réalisé en amont de l’implémentation de la solution logicielle et des évolutions sont attendues à court et moyen terme afin d’améliorer la recherche et l’exposition des données.

Patricia Kalensky (responsable du centre de ressources scientifiques du château de Fontainebleau), Anaïs Dorey, (conservatrice chargée des sculptures et du fonds d’architecture)

Lundi 13 mai 2024
État des lieux de l’initiative IIIF pour l’interopérabilité des objets numériques sur le Web (image, audio/vidéo, 3D)

Cette intervention proposera une vue d’ensemble de l’initiative IIIF, son historique, ses enjeux, et les développements récents au sein du consortium. Elle dressera ensuite un panorama des standards IIIF (API) et de l’écosystème d’applications et outils qui en découle. Enfin nous esquisserons un tableau général de l’adoption de IIIF et de ses usages en France.

Régis Robineau (coordinateur de l’équipe Portail Biblissima+)

Lundi 10 juin 2024
Une fenêtre sur le monde : le portail des collections du musée départemental Albert-Kahn

Riche de 72 000 photographies couleurs (autochromes) et d’une centaine d’heures de films, la collection des Archives de la Planète a été constituée entre 1909 et 1932 à l’instigation du banquier philanthrope Albert Kahn (1860-1940) pour enregistrer un état du monde à destination des générations futures. Cet ensemble unique en son genre est aujourd’hui conservé et présenté au public à Boulogne-Billancourt au sein du musée départemental Albert-Kahn dont le nouveau bâtiment, conçu par Kengo Kuma, a été inauguré au printemps 2022. Les autochromes et films des Archives de la Planète sont également consultables en version dématérialisée sur le portail des collections du musée qui en élargit considérablement la visibilité et la diffusion dans une approche universaliste qui actualise les enjeux du projet utopique d’Albert Kahn. Cette intervention présentera le musée et ses collections et s’intéressera aux caractéristiques et aux spécificités de la mise en ligne d’une telle collection.

Julien Faure-Conorton (Chargé de recherche et de valorisation scientifique des collections, Musée départemental Albert Kahn)
, Isabelle Peretti (Chargée de la gestion informatisée des collections, Musée départemental Albert Kahn)

La retransmission des communications de la saison 2022-2023 est accessible via ce lien sur la chaine YouTube de l’INHA.


Comité scientifique
Katia Bienvenu (INHA), Jean-Christophe Carius (INHA), Manuel Charpy (InVisu, CNRS/INHA), Johanna Daniel (INHA), Armand Delcros (INHA), Martine Denoyelle (INHA), Maud Favre-Rochex (INHA), Dominique Filippi (INHA), Michèle Galdemar (INHA), Marie Garambois (INHA), Juliette Hueber (InVisu, CNRS/INHA), Loïc Jeanson (INHA, Université de Lausanne), Pierre-Yves Laborde (INHA), Victoria Le Boloc’h-Salama (INHA), Bulle Tuil Leonetti (InVisu, CNRS/INHA), Federico Nurra (INHA), Chloé Pochon (INHA), Delphine Wanes (INHA)



Citer ce billet
Service numérique de la recherche (2023, 25 septembre). Les Lundis numériques de l’INHA – programme de la saison 2023/2024. Numérique et recherche en histoire de l'art. Consulté le 15 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/sgvy

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search