Tour d’horizon numérique – veille n° 56


Le service numérique de la recherche propose une nouvelle approche collaborative de veille mensuelle sur les questions et les enjeux propres aux humanités numériques. Elle reflète la diversité des intérêts et des préoccupations des membres du service dans les domaines du numérique et de la recherche en histoire de l’art et archéologie.

Évènements / annonces

7-8 mars 2024 – Aubervilliers, campus Condorcet
Journées annuelles du cluster 3 de l’EquipEx Biblissima+ “biblissim-ia-2024” | Intelligence artificielle et la reconnaissance de formes et d’écritures manuscrites

Le programme des Journées annuelles du cluster 3 de l’EquipEx Biblissima+ « biblissim-ia-2024 | Intelligence artificielle et la reconnaissance de formes et d’écritures manuscrites » est en ligne. Biblissima+ (Observatoire des cultures écrites, de l’argile à l’imprimé), une initiative portée par Condorcet, est une infrastructure numérique multipolaire de recherche fondamentale et de service consacrée à l’histoire de la transmission des textes anciens, des premières tablettes d’argile mésopotamiennes aux premiers livres imprimés, sur tous les supports et dans toutes les langues. 
Pour les premières “journées annuelles” du cluster en 2023, les coordinateurs ont ouvert le dialogue sur les enjeux, défis et limites dans la mise en œuvre des projets de sciences humaines fondés sur ou intégrant l’intelligence artificielle. Dans la continuité de cette démarche, la deuxième édition de cette manifestation propose d’explorer de nouvelles pistes et revisiter les anciennes en vue d’une réévaluation.

Projets

Groupe de recherche sur les éditions critiques en contexte numérique

Fondé en 2014 et subventionné par le Fonds de recherche du Québec, le Groupe de Recherche sur les Éditions critiques en contexte Numérique (GREN) réunit des praticiens et des théoriciens impliqués dans plusieurs projets concernés au premier chef par les outils et la culture numériques, et se positionne au centre des travaux de réflexion sur ces nouvelles formes d’environnements de recherche. Il propose une réflexion théorique concertée sur les nombreuses initiatives distinctes de projets (bases de données, nouvelles plateformes de publication, outils de recherche et d’analyse, etc.), le plus souvent isolés les uns des autres mais qui représentent un environnement numérique non sans conséquence sur la nature de la recherche même dans toutes les sphères de la production et de la diffusion des connaissances, ses objets, ses méthodes et ses résultats.

Panoptic

Développé par le CERES (Centre d’expérimentation en méthodes numériques pour les recherches en Sciences Humaines et Sociales), Panoptic est un outil de visualisation, d’exploration et d’annotation de grands corpus d’images. Cet outil intègre notamment des algorithmes de groupage d’images par similarité, ce qui permet d’aider l’usager et l’usagère dans le tri et l’exploration. L’outil propose par ailleurs diverses options de filtrage, de recherche et d’annotation, permettant la création, l’analyse et l’exportation de sous-corpus. Il a été présenté le 23 nov 2023 lors d’une séance du séminaire MetSem (Séminaire de méthodologie de SciencePo) intitulée « Génèse, création et fonctionnement de l’outil de visualisation Panoptic ».

Lien vers le séminaire de présentation

#visualisation #corpus visuel

AI4LAM

AI4LAM est une communauté internationale participative dont l’objectif est de promouvoir l’utilisation de l’intelligence artificielle dans, pour et par les bibliothèques, les archives et les musées. Inspirées par le succès du International Image Interoperability Framework (IIIF), la Bibliothèque nationale de Norvège et les bibliothèques de l’université de Stanford ont signé un protocole d’accord en 2018 pour créer une collaboration ouverte sur l’IA. Parmi les institutions membres du secrétariat, se trouvent la Bibliothèque nationale de France et l’École nationale des chartes.

Photogrammar

Photogrammar est une plateforme de visualisation sur le web permettant d’explorer les 170 000 photographies prises par les agences FSA (Farm Security Administration) et OWI (Office of War Information) du gouvernement fédéral américain entre 1935 et 1943. On y trouve un grand nombre des photographies documentaires américaines les plus connues de la Grande Dépression et du front intérieur pendant la Seconde Guerre mondiale, au côté de centaines d’images moins connues. Abordant les images et les métadonnées hébergées dans les archives FSA-OWI de la Bibliothèque du Congrès comme un “grand ensemble de données désordonnées”, Photogrammar propose de les agréger et de les associer d’une manière nouvelle. Le projet est géré par le Digital Scholarship Lab (DSL) et le Distant Viewing Lab (DV Lab) de l’université de Richmond.

#archives #photographie

Onomy

Créé par le Digital Lab du Dartmouth College (USA), Onomy.org a été conçu pour faciliter la tâche des petits groupes de travail qui souhaitent partager des annotations entre plates-formes logicielles. Il s’agit d’un service web qui permet le développement collaboratif de taxonomies et de folksonomies à utiliser comme vocabulaires contrôlés. Onomy.org prend en charge les catégories et définitions hiérarchiques, la suggestion et l’approbation de termes, ainsi que l’exportation en formats HTML, RDF, JSON et SKOS.

Lien vers le site

Nouvelle-France numérique

Nouvelle-France numérique est un projet de recherche collaboratif, visant à mieux documenter les mécanismes de la production documentaire et ses réseaux d’acteurs en Nouvelle-France . 
S’appuyant sur les technologies de reconnaissance des écritures manuscrites (HTR) et sur l’établissement de partenariats avec des institutions d’archives, le projet entend, par la création d’une plateforme commune et d’outils de recherche numérique, assurer la pérennité des images et des transcriptions de textes sur la Nouvelle-France, permettre leur enrichissement continu, et rendre possibles des analyses dans de vastes corpus de sources transcrites.  Il permettra en effet d’interroger de vastes corpus de sources de natures et d’origines distinctes ainsi que d’identifier les liens unissant différentes versions ou copies d’un même document ou unissant des documents provenant de corpus distincts.

Lien vers le site

#HTR #archives #histoire #collaboratif

L’Ouvroir

L’Ouvroir, laboratoire d’histoire de l’art et de muséologie numériques de l’Université de Montréal, est une infrastructure de recherche destinée à soutenir le travail conduit dans le cadre du partenariat « Des nouveaux usages des collections dans les musées d’art ». Le laboratoire se fonde sur deux concepts : un environnement collaboratif qui engendre une recherche multidisciplinaire, et une structure similaire à un studio de design professionnel qui promeut des méthodes de travail productives et durables. Conçu sur le modèle des laboratoires d’innovation numérique comme un tiers lieu centré sur la conception de produits numériques (modélisations 3D, contenus multimédias, bases de données), le laboratoire intègre les pratiques des studios professionnels dans le monde de la recherche. L’Ouvroir soutient l’avènement d’une histoire de l’art et d’une muséologie numériques qui expérimentent de nouveaux usages des collections patrimoniales et tirent parti des technologies tant au niveau méthodologique que dans la diffusion des résultats de recherche à travers des contenus innovants.

#infrastructure #muséologie #usages

Atlas historique de la Vendée

Les Archives de la Vendée ont mis en ligne sur leur site internet un atlas historique de leur département. Un système d’information géographique (SIG) historique a été mis en place, permettant d’interroger la dimension spatiale des circonscriptions anciennes et actuelles du département. Plusieurs cartes interactives comprenant de nombreuses fonctionnalités permettent d’en découvrir la spécificité et l’évolution historique des circonscriptions civiles et religieuses du département.

Chromobase

La « Chromobase » est la base de données en libre accès du projet ERC Chromotope. Ce projet financé par l’UE (2019-2025) explore ce qu’il est advenu de la couleur dans toute l’Europe industrielle (France, Grande-Bretagne et Allemagne) au cours de la seconde moitié du XIXe siècle. S’appuyant sur ces recherches, la Chromobase montre comment les matériaux et les techniques de coloration qui ont été inventés dans les années 1850 ont apporté de nouvelles façons de penser la couleur dans la littérature, l’art et l’histoire des sciences et des technologies. L’histoire extraordinaire de cette « révolution de la couleur » du XIXe siècle est racontée à travers une série de « récits » interdisciplinaires entrelacés, rédigés par des experts de la couleur du monde entier.

Outils

« Tableau Public pour les SHS »

L’équipe CERES (Centre d’expérimentation en méthodes numériques pour les recherches en Sciences Humaines et Sociales), de la Faculté des Lettres de Sorbonne Université a produit un court tutoriel pour commencer à utiliser Tableau Public. Il s’agit d’un logiciel en ligne gratuit qui permet de créer des visualisations interactives, hautement personnalisables et accessibles en ligne. Sa particularité est que les visualisations ne sont pas construites selon des diagrammes standards, mais de manière modulaire, permettant de tester différentes manières de représenter et spatialiser les métadonnées.

Modoap (Modèles et outils d’apprentissage profond)

Réalisé dans le cadre du Labex Les passés dans le présent, ModOAP a développé une boîte à outils d’analyse de données massives pour des projets consacrés aux Sciences Humaines et Sociales, disponible en ligne. Elle repose sur des modèles pouvant être aisément adaptés à différents types de corpus textuels et graphiques, et comporte des programmes réutilisables par l’ensemble de la communauté scientifique en SHS. Ces outils (téléchargement de corpus depuis Gallica, segmentation de pages et extraction d’illustrations, classification automatique d’images, statistiques textuelles) ont fait l’objet d’une élaboration collective en partenariat avec d’autres projets du Labex et d’ateliers de formation à destination des chercheurs.

Le patrimoine mémoriel des guerres (France – Europe – Monde)

La base de données sur les monuments aux morts produite depuis 2012 par l’université de Lille a fait peau neuve. Désormais intitulée Le patrimoine mémoriel des guerres (France – Europe -Monde), elle élargit ses ambitions et propose une recherche facilitée, en s’appuyant sur la solution Arkothèque. 52 800 monuments aux morts, principalement en France et en Belgique, font l’objet de notices et sont répertoriés par cartographie.

Culture numérique

AWARE (Archives of Women Artists, Research and Exhibitions)

Aware est une association loi 1901 à but non lucratif co-fondée en 2014 et dirigée par Camille Morineau, conservatrice du Patrimoine, historienne de l’art spécialiste des artistes femmes. L’association travaille à rendre visibles les artistes femmes des XIXe et XXe siècles en produisant et en mettant en ligne des contenus entièrement bilingues français/anglais sur leurs œuvres. Les textes biographiques sont principalement issus du Dictionnaire universel des créatrices publié en 2013 en partenariat avec les Éditions des Femmes – Antoinette Fouque. L’index du site rassemble des artistes femmes du champ des arts plastiques, nées entre 1790 et 1972, sans limites de médiums ni de pays.

Lien vers la base de données

#base de données



Citer ce billet
Service numérique de la recherche (2024, 7 mars). Tour d’horizon numérique – veille n° 56. Numérique et recherche en histoire de l'art. Consulté le 15 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/vzbv

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search