Architecture flamboyante en Europe occidentale – la base photographique Roland Sanfaçon et sa cartographie

Issue du travail pionnier mené par l’historien de l’art du bas Moyen Âge Roland Sanfaçon, qui s’est consacré tout au long de sa vie à l’inventaire et à la documentation de l’architecture flamboyante en Europe occidentale, la base photographique Roland Sanfaçon se compose aujourd’hui d’une photothèque de près de 75 000 images – photographies argentiques en noir et blanc, diapositives couleurs et photographies nativement numériques. Ce fonds, d’une valeur scientifique considérable, a fait l’objet d’une donation à l’INHA en 2017, à l’initiative de Stéphanie Diane Daussy, directrice de l’axe 1 du Laboratoire UMR-CNRS 5138 ArAr de l’université Lyon 2.

Le premier versement effectué sur AGORHA s’est concentré jusqu’à présent sur l’architecture religieuse française : 1908 notices d’édifices, liées directement à 5652 images et 5867 parties d’édifices ont ainsi été mises à disposition ; ce corpus donne accès à un total de plus de 40 000 images sous licence Creative Commons 4.0.

Modèle des notices pour la base Sanfaçon

Les prochains versements concerneront l’architecture civile française, puis l’architecture civile et religieuse des autres pays d’Europe occidentale.

Archisanfaçon : une cartographie interactive

Cette masse de données considérable a fait l’objet d’un travail de géolocalisation par le SNR permettant d’explorer la base Sanfaçon sous la forme d’une cartographie interactive. Celle-ci repose sur la même architecture technique que la cartographie du GeoRETIF, qui s’appuie sur une bibliothèque javascript opensource leaflet.js intégrant différents plugins et une librairie de fonctions développées en interne. Le code source de ce projet est accessible librement sur GitHub. Le site a par ailleurs été développé en responsive design afin d’être accessible sur plusieurs appareils et notamment sur mobile.

Cartographie interactive de la base Sanfaçon
Cartographie de la base Sanfaçon

Cette cartographie interactive propose d’explorer les 1908 édifices actuellement disponibles sur la base de données grâce à plusieurs filtres, dont certains sont cumulables. La recherche peut ainsi être effectuée par différents types d’édifices, par nom précis d’édifice ou par localisation (département, ville, rue…). La cartographie permet enfin de zoomer jusqu’à atteindre un monument en particulier, laissant place, au clic, à une pop-up qui délivre les informations principales issues de la base AGORHA.

Exemple de notice sur la cartographie Sanfaçon : l'église Saint-Nizier à Lyon
Un exemple de pop-pup sur la cartographie Sanfaçon : l’église Saint-Nizier à Lyon

Géolocalisation et interopérabilité des données

Chaque édifice est identifié via sa pop-up par son nom, sa localisation et son type. Celle-ci est illustrée d’une image de tête, tout en renvoyant à sa notice complète sur AGORHA, au corpus complet de ses illustrations et aux parties d’édifices qui lui sont associées. Chaque pop-up renvoie de plus, et notamment, aux notices de l’édifice présentes sur la base Mérimée, sur Wikipédia et sur Wikidata, grâce à trois icônes graphiques signalant ces ressources externes en bas de l’interface ouvert.

Ces renvois sont le fruit d’un travail d’alignement des données différent de celui mis en oeuvre pour construire la cartographie du GeoRETIF. En effet, les données de la base Sanfaçon ont fait l’objet d’une réconciliation automatisée sur Wikidata grâce à OpenRefine. Cette réconciliation a permis de récupérer le couple de coordonnées (latitude, longitude) de géolocalisation de chaque édifice, un lien vers leur page Wikipedia et leurs identifiants Mérimée, garantissant grâce à leur URI (identifiant uniforme de ressources), la permanence des informations offertes par la cartographie. Seuls 10% environ de l’ensemble des notices ont ensuite du faire l’objet d’un travail de reprise manuelle.
Le principe d’interopérabilité des données, qui soutient le travail d’alignement de la géolocalisation des notices Sanfaçon, constitue donc un facteur crucial et nécessaire de l’enrichissement scientifique de la recherche par la consolidation des données.

Afin de permettre à tous les utilisateurs de s’approprier ces outils, et dans l’esprit d’ouverture de la recherche promu par l’INHA, ces données sont enfin offertes en libre téléchargement au format geojson ou csv dans l’interface « Crédits » du menu déroulant de la cartographie.

Menu Crédits de la cartographie Sanfaçon
L’interface « Crédits », du menu déroulant à droite de la cartographie Sanfaçon
Citer ce billet : Alice Truc, "Architecture flamboyante en Europe occidentale – la base photographique Roland Sanfaçon et sa cartographie," in Numérique et recherche en histoire de l'art, 27/04/2020, https://numrha.hypotheses.org/460.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search