RETIF par images et GéoRETIF

Le RETIF (Répertoire des tableaux italiens dans les collections publiques françaises) est un programme de recherche mené par l’INHA depuis 2001 et toujours en cours.

Il référence environs 14000 tableaux italiens aujourd’hui conservés en France et appartenant aux collections publiques. La base de données qui résulte des recherches menées par ce programme est consultable sur AGORHA. Chacune des notices comporte des informations sur l’attribution et la provenance des œuvres, ainsi que des indications bibliographiques.

capture d'écran de l'interface d'Agorha
Exemple d’une notice d’oeuvre tirée du programme Retif sur AGORHA

Cet important jeu de données a suscité plusieurs expérimentations pour faciliter l’accès et la consultation du corpus. En résulte deux pages web qui offrent chacune des entrées dans le corpus complémentaires à celles proposées par le moteur de recherche d’AGORHA.

  • GéoRETIF propose une approche cartographique. Chaque œuvre est géoréférencée sur une carte en fonction de son lieu de conservation actuel.
  • RETIF par images propose une approche visuelle, via une mosaïque photo. Un système de filtres permet d’isoler rapidement un lot d’œuvres.

Dans les deux cas, la notice complète AGORHA reste accessible par un simple clic.

Présentation du GéoRETIF

Un premier essai de géolocalisation des œuvres du RETIF a été effectué lors de la manifestation Heures Italiennes, tenue en 2016. Il s’agissait alors de « géolocaliser » toutes les œuvres italiennes conservées sur les territoires des Hauts de France et les publier en ligne à travers un service de webmapping (BootLeaf) qui permet de filtrer les œuvres par siècle de réalisation, de consulter des informations concernant les œuvres et de renvoyer à la notice AGORHA. La géolocalisation a depuis été étendue à tout le territoire français. Face à une masse conséquente de données, le développement ad hoc d’un outil de consultation de la base s’est avéré nécessaire.

La Cellule d’ingénierie documentaire (CID, aujourd’hui Service numérique de la recherche) a choisi d’utiliser la bibliothèque javaScript opensource leaflet.js, en intégrant plusieurs plugins et en développant une librairie des fonctions à l’interne.  

Sur un fonds de carte sobre, sont donc géolocalisées toutes les œuvres à l’adresse de leur lieu de conservation. Lorsqu’une seule œuvre est conservée dans un lieu (par exemple une église), elle est représentée par un point et un simple clic permet d’afficher une vignette avec un aperçu de l’œuvre et de son cartel. Un clic sur « voir sur AGORHA » permet d’ouvrir la notice détaillée dans la base de données.

L’interface cartographique de Géoretif avec affichage d’une oeuvre. En cliquant sur « voir sur AGORHA », la notice complète s’ouvre dans un nouvel onglet

Si plusieurs œuvres sont conservées dans un même lieu, les points sont regroupés dans un cercle plus large dans lequel il est affiché le nombre de peintures concernées. Un clic permet d’en afficher le détail sous forme de tableau dans un volet dynamique affiché sur la droite de l’écran.  Des informations minimales concernant l’œuvre sont affichées dans ce tableau (auteur, titre, siècle, etc.) et il est toujours possible accéder à la notice AGORHA dans un nouvel onglet en cliquant sur le bouton sous forme de carré d’où sort une flèche.

L’interface cartographique de Géoretif avec affichage d’une groupe d’oeuvres, ici les tableaux conservés au Musée eucharistique du Hiéron à Paray-le-Monial. On accède aux notices complètes en cliquant sur le carré avec une flèche.

À partir de ce volet dynamique, est possible activer des filtres spécifiques à la sélection d’œuvres affichées dans l’écran (filtre par auteur, par titre ou par siècle). Ces filtres interviennent directement sur le tableau et n’ont pas d’impacts sur l’affichage cartographique.

Capture d'écran du filtrage sur un groupe d'oeuvres
Exemple d’activation des filtres sur les 104 oeuvres italiennes du Musée de Picardie à Amiens

En revanche, des filtres cartographiques permettent de n’afficher sur la carte que les œuvres d’un siècle donné, d’isoler les originaux, ou, au contraire, les copies (sur la base des informations liées au dégrée d’attribution issue de la base AGORHA). Ces filtres cartographiques ne sont pas « cumulables » mais  il est possible de croiser simultanément un filtre cartographique et les filtres spécifiques du tableau, par exemple pour visualiser toutes les copies du 17e siècle conservées au Musée du Louvre.

Capture d'écran montrant le fonctionnement des filtres cartographiques sur le GeoRetif
Exemple de filtrage sur l’ensemble de la cartographie avec l’affichage des oeuvres italiennes du 16e siècle (zoom sur la Normandie)

RETIF par images

L’interface du Retif par images répond à des attentes très différentes par rapport à l’approche cartographique du GéoRETIF : celle de pouvoir rapidement naviguer dans le corpus par une approche visuelle.

Capture d’écran de la page d’accueil du Rétif par images

Il s’agit en quelques sortes de reproduire un affichage à la volée  d’une série d’images sur lequel l’internaute peut isoler un groupe d’œuvre en utilisant des filtres (« toutes les œuvres du 17e siècle » ; « toutes les œuvres de Caravage » ou encore « toutes celles conservées au Musée du Louvre » ou ayant le terme « enfant » dans leur cartel).

Plusieurs filtres sont préprogrammés :

  • Voir toutes les œuvres d’un siècle donné
  • Voir toutes les œuvres associée à un de ces sept artistes : Léonard, Raphaël, Caravage, Guido Reni, Titien, Annibale Carracci, Francesco Albani). Attention : le filtre prend en considération les copies, les œuvres d’atelier, d’élèves ou encore « dans le genre de ».
  • Voir toutes les œuvres anonymes
  • Voir toutes les œuvres originales (en excluant les copies). Ce filtre, en particulier, s’applique à la sélection active à l’écran.
L’onglet de filtrage du Retif par Images

Attention pour les noms des auteurs, il faut employer la forme italienne du nom. Il s’agit de la forme préférée du nom, un choix éditorial réalisé au début du projet, mais la forme française de chaque artiste est bien présente dans la base AGORHA.

Pour l’instant, il n’est pas possible de croiser les filtres sauf dans le cas du filtre « original / copie ». Il est ainsi possible de requêter toutes les œuvres originales de Caravage, ou toutes les « Vierge à l’enfant » originales (en excluant donc les copies). En revanche, il n’est pas possible, actuellement, dans le RETIF par images de faire une requête « Caravaggio » ET « Vierge à l’Enfant » qui aurait permis d’isoler toutes les Vierges à l’enfant peintes par Caravage, dans le style de ou d’après Caravage. Afin de pallier ce problème, l’implémentation de nouveaux outils de tri et filtrage sont à l’étude de l’équipe du SNR.

Le code source est ouvert et réutilisable par tous : appliquez-le à votre corpus  !

Les deux solutions, GeoRETIF comme Retif par images ont été développé en interne, par le Service numérique de la Recherche. Le code source a été publié sur la plateforme GitHub. Le code est librement réutilisable par ceux et celles qui veulent appliquer cette solution à leur propre corpus.

Pour apprendre comment l’utiliser, la rédaction d’un tutoriel est prévue et sera mis à disposition sur le compte GitHub de l’INHA.

Citer ce billet : Johanna Daniel, "RETIF par images et GéoRETIF," in Numérique et recherche en histoire de l'art, 03/03/2020, https://numrha.hypotheses.org/70.

Johanna Daniel

Doctorante au LARHRA (Lyon 2) et chargée d'études et de recherche à l'Institut national d'Histoire de l'Art (Paris), rattachée au Service numérique de la recherche. Historienne de l'estampe, consacrant sa thèse aux vues d'optique dans la seconde moitié du XVIIIe siècle.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.