RICH.DATA

Richelieu. Histoire du quartier

Le projet Richelieu

L’objectif du projet « Richelieu. Histoire du quartier » est de mettre en lumière le patrimoine lié au secteur compris entre le Palais-Royal, l’Opéra, la place des Victoires et les grands boulevards. Ce travail permettra de créer des ressources pour en étudier les aspects urbanistiques (transformations, destructions, reconstructions) ; architecturaux (histoire des bâtiments : construction, réaffectation, disparition) ; économiques, commerciaux et administratifs ; sociologiques (démographie professionnelle ; métiers ; institutions et réseaux), et culturels (édition, musique, littérature). Le second volet du projet porte sur le patrimoine immatériel du quartier par l’étude de l’histoire des mentalités et des sensibilités.

L’emprise du quartier n’étant pas fixée administrativement, ce sont les transformations à travers le temps et la dimension de géographie imaginaire qui en guident la définition. Le périmètre chronologique du projet s’étend du début du XVIIe siècle à l’époque contemporaine (1750-1950), dans l’objectif d’analyser le passage vers la ville moderne.

Afin de pouvoir retracer cette histoire, plusieurs axes ont été explorés au cours de la première phase de travaux. De 2018 à 2020, une collaboration étroite avec l’École polytechnique fédérale de Lausanne a permis l’exploitation numérique de cartes historiques, des données contenues dans les bottins, annuaires du commerce et almanachs et un alignement d’extraits de ces deux jeux de données pour le long XIXe siècle. Parallèlement, la deuxième phase du projet (2021-2022) a débuté par un repérage systématique de corpus iconographiques conservés dans les institutions parisiennes (BnF, musée Carnavalet, Bibliothèque historique de la ville de Paris, etc.). À cette période, la ville est constamment accompagnée par sa représentation graphique et imprimée qui en assure la visibilité.

Façade de restaurant de M. Champeaux, place de la Bourse. Estampe, 1886.
Bourse, minute de silence. Photographie, 12 novembre 1929.
Rhum des Îlets, dépôt de la rue Vivienne. Affiche, 1880-1900.

La collecte de données qui a été entreprise fait donc appel à des sources variées et complémentaires (photographies, cartes postales, croquis d’artistes, dessins d’architecture, plans et élévations, gravures de mode, menus de restaurants, prospectus, jetons du commerce, affiches publicitaires, etc.). Il s’agit de sélectionner, signaler et proposer à la numérisation des documents représentant l’aspect des rues ou les activités qui s’y déploient. Un croisement entre ces sources, traditionnellement analysées séparément, permet de créer de nouvelles combinatoires documentaires et de faire émerger la réalité urbaine, historique, architecturale et sociale du quartier à travers les décennies.

En 2021, l’INHA, la BnF et l’Enc, membres de la Fondation des Sciences du patrimoine (FSP), ont déposé conjointement avec le laboratoire Modèles et simulations pour l’architecture et le patrimoine (UMR 3495 MAP) un projet de recherche à l’appel annuel de la FSP intitulé « RICH.DATA ». Il s’agit de formaliser la dimension numérique conceptuelle du projet initial en élaborant un système d’information capable de relier les sources iconographiques identifiées et de présenter différents cadres d’interprétation sur les données collectées. L’ambition est de créer un point d’accès aux connaissances dispersées dans les nombreuses institutions qui participent et contribuent au projet. Le prototype développé offre le moyen de lire et d’interpréter ce corpus iconographique hétérogène, pour comprendre la transformation du patrimoine urbain grâce à un outil d’exploration pour analyser la ville dans sa matérialité et sa densité historique.

La recherche fondamentale s’articule aussi au travers d’une série de rencontres, sous la forme de séminaires et de conférences. Les intervenants abordent la question de l’état des lieux des sources, les recherches en cours, et explorent les problématiques soulevées par le premier échantillon de recherches sur les sources iconographiques. À ceci s’ajoute la programmation de visites guidées et de manifestations destinées à tous les publics.

Rich.Data

Le volet numérique du projet, RICH.DATA, consiste à articuler recherche en histoire de l’art et de l’architecture avec les méthodes propres aux humanités numériques. La chaîne de traitement du projet est conçue pour faire converger les différentes manières dont le quartier est abordé.

Les corpus iconographiques et cartographiques ont été constitués avec des méthodes de recherche propres aux disciplines historiques, tandis qu’un travail d’analyse géographique a permis de localiser la majorité des sources dans un SIG. Le projet a également hérité de la production d’une première phase de collecte de sources textuelles (2018-2020) : des millions d’entrées de bottins et annuaires du commerce, extraites d’imprimés du XIXe siècle par OCR (reconnaissance optique de caractères), décrivent les activités économiques du quartier.

Ces trois sources primaires sont à la base d’une chaîne de traitement numérique. Après le nettoyage et l’enrichissement automatique de ces données (annotation et spatialisation), elles sont croisées dans une base de données PostgreSQL qui permet d’expliciter les relations entre les documents : elle permet de créer des sous-corpus par thème, par bâtiment, par lieu etc.

Ce travail est enrichi par des ressources supplémentaires: une modélisation 3D de la place de la Bourse telle qu’elle était au XIXe siècle ainsi qu’un ensemble de manifestes IIIF documentant les ressources iconographiques et permettant leur partage en open-data.

Ces ressources numériques seront croisées avec un analyse historique sur une application Web, qui invitera le public à naviguer librement à travers les collections de plusieurs bibliothèques numériques, tout en proposant des itinéraires balisés autour de lieux de mémoire significatifs. Cette interface numérique, en cours de développement, cherche à offrir une navigation à travers la vie sociale, culturelle et économique du quartier.

Chaine de traitement du projet Richelieu. Histoire du quartier

Équipe scientifique

  • Charlotte Duvette (INHA)
    Cheffe de projet (depuis février 2021)
  • Justine Gain (INHA)
    Chargée d’études et de recherche (septembre 2022- septembre 2023)
  • Loïc Jeanson (Université de Lausanne)
    Chargé d’étude Rich.Data (novembre 2021- mai 2023)
  • Paul Kervegan (INHA)
    Développeur (depuis novembre 2022)
  • Esther Dasilva
    Stagiaire histoire de l’architecture (Paris 1 Panthéon-Sorbonne) (novembre 2022-avril 2023)
  • Colin Prudhomme
    Stagiaire ENC – Centrale Lille (février – juin 2023)
  • Louise Thiroux (INHA)
    Chargée d’étude et de recherche (depuis octobre 2023)

Partenaires

Ce projet est proposé conjointement par l’Institut national d’histoire de l’art, la Bibliothèque nationale de France, l’École nationale des chartes, le Centre allemand d’histoire de l’art et le Centre André Chastel (Sorbonne Université). La synergie de ces institutions, dont les ressources documentaires et les services aux publics sont immenses et complémentaires, a été à l’origine d’un projet collectif entrepris en 2018 dédié à une investigation collective de l’histoire du quartier dans lequel elles sont implantées. L’objectif est de s’intéresser aux contours d’une géographie culturelle qui concentre au cœur de Paris les lieux du savoir et des arts. Compris entre le Louvre, l’Opéra, la place des Victoires et les grands boulevards, ce quartier a été désigné dans le cadre du projet comme « quartier Richelieu » en référence au « quadrilatère Richelieu » qui réunit aujourd’hui les collections patrimoniales de la Bibliothèque nationale de France, la bibliothèque de l’Ecole nationale des chartes et la bibliothèque de l’Institut national d’histoire de l’art. Le consortium initial a été rejoint en 2021 par l’École polytechnique fédérale de Lausanne.

Mécènes

Ce programme de recherche bénéficie du soutien de la Banque de France et de la Fondation des sciences du Patrimoine.

Liens

Les séminaires sur YouTube
Richelieu sur le site de l’INHA
Site de préfiguration du projet

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search